Production d'ozone

Comment est produit l’ozone ?

La production d’ozone est créé en déstabilisant la molécule H2O qui se dissocie puis se recompose en 3 molécules Ozone, donnant l’O3 (ozone). Ceci est produit soit par une fréquence précise du rayonnement spectrale de la lampe Uv-c, soit par la décharge électrique du système Corona, qui produit le même effet qu’un éclair lors d’un orage.


La réaction est la suivant : 


Rupture de la molécule d’O2 et formation de 2 radicaux d’O puis combinaison entre un radicaux O + une molécule O2 = Ozone (O3) 


Explication des différents type d’ozone :

Ozone stratosphérique et Ozone troposphérique (connue du public par la définition les pics d’ozone) l’essentiel de l’ozone troposphérique est un polluant d’origine anthropique généré par les activités humaines. L’ozone troposphérique n’a pas la même origine, ni le même impact sur la santé et l’environnement que l’ozone stratosphérique à haute altitude qui, lui nous protège des ultraviolets (UV) nocifs du soleil. Dans les deux cas, il s’agit de la même molécule, mais l’impact est différant selon sa teneur dans l’air et son l’altitude. La pollution par l’ozone au niveau du sol résulte d’un mécanisme complexe. L’ozone troposphérique est massivement formé à partir de polluants « précurseurs », sous l’effet du rayonnement solaire (UV) ; il s’agit notamment du dioxyde d’azote NO2 émis par les échappements des véhicules, des cheminées, incinérateurs et incendies de forêts l’ozone troposphérique est souvent qualifié de mauvais ozone


Source: Wikipédia.


Comment mesure t’on la production d’ozone et la quantité d’ozone dans l’air ?

La production d’ozone est mesurée en grammes par heure « gr/h » . Cette mesure permet donc de savoir quel est la production d’ozone à la sortie d’un appareil. 


1gr/h = 1000 mg/hr


La quantité d’ozone présent dans l’air est mesuré en Particule Par Million « PPM » . Cette mesure permet de connaître la quantité d’ozone à un endroit donné.


EFFET DE L’OZONE SUR LES BACTÉRIES, VIRUS ET ORGANISMES SPÉCIFIQUES


L’ozone interfère avec le métabolisme des cellules bactériennes, en inhibant et bloquant le fonctionnement du système de contrôle enzymatique. Une quantité suffisante d’ozone pénètre dans la membrane cellulaire, ce qui entraîne la destruction de la bactérie. 


Les virus sont de petites particules indépendantes, constituées de cristaux et de macromolécules, contrairement aux bactéries, elles ne se multiplient que dans la cellule hôte. Ils transforment la protéine de la cellule hôte en protéines. L’ozone détruit les virus en diffusant à travers la couche de protéines dans le noyau d’acide nucléique, ce qui entraîne une lésion de l’ARN viral.


À des concentrations plus élevées, l’ozone détruit la capside ou la coque de protéine extérieure par oxydation, de sorte que les structures d’ADN (acide désoxyribonucléique) ou d’ARN (acide ribonucléique) du microorganisme sont affectées.


https://www.ozwater.fr/sterilisateur-uvc-comprendre-lozone-pxl-46_65.html